Sexy Motherfucker

Deadpool est un personnage avec un potentiel presque illimité, mais, en contrepartie, il reste très dur à écrire dans les comics. Difficile, parce qu’au final, chacun a presque sa propre définition/vision du personnage. Deadpool est un peu « ce qu’on veut », on l’aimera chacun pas forcément pour la même raison qu’un autre. Deadpool est un peu trash, violent, foufou, fait des vannes pas toujours subtiles, parfois pleins de références à la pop-culture, aime aussi briser le 4ème mur, mais rien n’est obligatoire quand on doit l’écrire. Il faut juste trouver un bon équilibre entre un peu tout ça, le tout avec une bonne dose de talent. Et croyez-moi, malgré les apparences, avec sa cote de popularité grandissante, les comics Deadpool (toujours plus nombreux) sont pas souvent bons. Du coup, Marvel qui fait n’importe quoi avec son perso, et le film qui déboule au ciné, qu’est-ce que je pouvais en espérer ?

Autant le dire tout de suite : Oui, j’ai trouvé le film vraiment bon. Pourtant, Dieu seul sait qu’il revenait de très loin tant la Fox n’y croyait pas vraiment. Des années pour valider le projet, un Ryan Reynolds motivé mais plombé par sa réputation (Salut Hal Jordan) et une fois que c’est lancé, la Fox lui donne un budget mini pour pondre un film digne de ce nom, et dans le monde des blockbusters, le budget est vraiment bas.

Moi, je n’en attendais rien. Un peu de hype sur la fin, mais j’étais vraiment sceptique tout le long. Je m’attendais à un truc au mieux passable, au pire dans la lignée de Wolverine Origins, frisson de gêne dans le dos inclus. Et pourtant ! Ça marche du tonnerre.

Deadpool est un film super généreux, à tous les niveaux. On retrouve un peu tout ce que l’on peut aimer chez le personnage, avec un dosage plutôt bien fichu. Les vannes s’enchainent à un rythme de folie, et sont presque toutes réussies, c’est ça le pire. Bah ouais, avec un tel flow, certaines allaient forcément tomber à l’eau (Quelques références un peu forcées, aux mauvais moments), mais il y a une telle déferlante, on sent qu’ils ont essayé de bien doser chaque vanne au bon moment que facile les 3/4 fonctionnent bien. Genre, vraiment, bien. Ce qui, pour une comédie, est un excellent ratio. Au pire, on sourit, au mieux on rigole de bon cœur.

C’est vrai, connaître un peu les autres films de la franchise X-men, voir être un cinéphile ouvert aux films de super-héros en général est un petit plus assez appréciable, tant certaines répliques font mouches sur les deux terrains, entre légers tacles sur le genre (Le déroulement de l’intrigue, le comportement du « grand méchant ») et vanne sur sa propre licence (« Je m’y perds moi avec la continuité !« ). Bon, on me dira: « Si on va voir un film Deadpool, c’est qu’on sait déjà à peu près à quoi s’attendre« . Je répondrai que ça se tient, mais pas que. Le film est, je pense, suffisamment généreux à ce niveau pour plaire à beaucoup de monde, même pour les profanes.

Sinon, j’ai envie d’insister sur le mot « léger ». Parce que, please, non le film n’est pas (et n’a jamais eu l’intention d’être) subversif. Je sais pas d’où ça sort. Ca tacle quelques poncifs du genre, fait des vannes pour tous les goûts et profite pleinement de son classement Rated-R pour se défouler (Le -12 ans en France est pile ce qu’il faut d’ailleurs, pas de soucis la dessus), mais c’est tout. Et c’est très bien comme ça.

Avec ce petit budget, ça donne l’impression qu’ils se sont concentrés sur l’essentiel, sans fioriture (Ni le poids de la licence et de la continuité des films, coucou Avengers 2). Les scènes d’actions sont vraiment bonnes, bien chorégraphiées (Les pirouettes avec deux sabres, c’est tellement classes, bon sang), lisibles (Putain, oui) et ne s’éternisent pas. Propre, carré, efficace. Le scénario est basique, oui, mais… il se tient assez bien en fait. Il n’en fait ni trop, ni pas assez, il fait juste bien son taff – le coup des flashbacks de la première partie du film est aussi bien justifié que réalisé, un exploit –  avec une origin story revisitée du mercenaire disert en zappant totalement celle de Wolverine Origins (Putain, oui ²) ; pas d’overdose de personnage (Coucou Avengers 2 ²) mais dont les principaux ont au moins une petite heure de gloire, à défaut d’être vraiment développé (Et même dans ce cas, ce n’est pas grave).

Et il y a même une histoire d’amour (Oui, il y en a une. Non, ça ne pose pas de soucis, il y en a un ?) qui marche bien, à ma grande surprise. Encore mieux : ça marche bien à ce niveau car ils arrivent à mettre ce qu’il faut de moment un minimum sérieux et crédible de la relation entre Wade notre héros et sa copine, entre 2 vannes bien potaches. Ce sont ces petites pointes de serious business réussies et bien placées qui font la force de Deadpool, et montre qu’il n’est pas qu’un simple bouffon rigolo qu’on agite devant la caméra pour amuser le public.

Attention, ça reste un film (très) drôle. A l’humour pas méga-fin. Mais qui se montre un peu moins con qu’il en a l’air, de temps en temps. Et ça, ça fait du bien. Globalement, le film fait vraiment du bien. Pas qu’au genre (même si oui, on espère qu’il aura une influence positive pour relancer la machine des films de comics), mais simplement en tant que film. Il en fallait un comme ça. Il tombe à point nommé.

Drôle, jouissif, bien dosé et plus prenant qu’il n’y paraît ; je me rends compte que finalement, je n’aurais pas craché sur un film plus long. Vis-à-vis des blockbusters actuels, il est terriblement court (Genre 1h50 de tête) et je n’aurais pas dit non à quelques scènes en plus. Mais au moins, voilà, je ne jetterai rien du film actuel. Pas de longueur à proprement parlé. Il a ce qu’il faut, où il faut. On en veut juste encore plus, toujours plus. Et ça, je crois que c’est bon signe.

Ah, et restez pour la scène post-générique. Vraiment. C’est la meilleure qui soit. Le film a définitivement tout compris.

À propos de Pso

Batman, c'est un peu mon Avengers préféré.
Ce contenu a été publié dans Cinéma, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Sexy Motherfucker

  1. Hugo dit :

    Yo !
    Ouai au final j’ai trouvé ce film correct mais je trouve que l’engouement des fans et un peu exagéré, un peu comme si ils s’attendaient à une grosse bouse et qu’au final c’est pas si horrible que ça. Le film vaut tout de même le coup d’être regardé j’ai trouvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *